chapitre31

2615 Words
Quand Anna ouvrit enfin les yeux,elle remarqua qu'elle était allongée dans son lit.Elle essaya de se lever ,mais elle n'y arrivait pas,car elle était encore beaucoup trop étourdie.soudain,elle se rappela de la raison de son malaise.Elle se souvînt qu'elle venait de faire face à son pire cauchemar.Elle se leva brusquement,et se mit à hurler.gianis qui était en bas entrain de s'entretenir avec le docteur se précipita jusqu'à la chambre de sa femme et entra en trombe.Il se dirigea rapidement vers elle et la pris dans ses bras pour essayer de la calmer. gianis: Anna? qu'est ce qu'il y'a ma chérie.( dit il en la serrant dans ses bras.). mais la jeune femme continua de se débattre en pleure.gianis la serra encore plus fort. gianis:amour c'est moi.regardes,c'est moi gianis.calme toi d'accord.respires.allez respires mon coeur.chuuuuuut respires.ça va aller.( dit il en la berçant dans ses bras.). après quelques minutes ,Anna commença à se calmer.sa respiration devenait de plus en plus fluide.gianis qui sentit que sa femme allait mieux se détacha doucement d'elle et essuya ses larmes avec ses pouces. gianis: qu'est ce qui t'arrives ma chérie?.pourquoi est ce que tu t'es soudain mise à paniquer comme ça?tu m'as fait peur quand tu t'es évanouie tu sais.qu'est ce qui qui se passe? qu'est ce qui te fait autant peur?( demanda t'il inquiet.). Anna: je....en fait je.......ton cou..... mais avant qu'elle n'eut le temps de parler,Georges entra dans la pièce. Georges: euhh désolé de vous déranger,mais gianis,le docteur James demande à te voir pour que vous terminiez votre conversation.( dit il.). quand Anna le vit,elle serra nerveusement le bras de son mari. gianis: c'est compris.dis lui que j'arrives tout de suite.( dit il.). Georges : oui mais,il dit qu'il doit s'en aller d'urgence.on l'attend à la clinique.( dit il.). gianis: bon d'accord.j'y vais.mon coeur je reviens tout de suite.( dit il.). il essaya de se lever ,mais Anna s'accrocha à sa veste. Anna: non ne t'en vas pas.ne me laisses pas seul ici stp.( dit elle terrifiée et accrochée à son cou). gianis: je reviens tout de suite mon amour c'est promis.et puis je ne te laisses pas seule.tu es avec Georges.n'est ce pas georges? si seulement il savait... Georges: bien sûr.vas y .je restes avec elle.( dit il en fixant Anna.). gianis: tu vois? ne t'inquiète pas mon coeur .je reviens.( dit il en posant un b****r sur son front.). puis il sortit sous le regards implorant de sa femme.lorsque la porte se referma,Georges marcha jusqu'au lit d'Anna ,et s'assit à côté d'elle.la jeune femme recula automatiquement et se recroquevilla sur elle même. Georges : comme on se retrouve ma belle.( dit il avec un sourire machiavélique.). Anna: ne m'approchez surtout pas.( dit elle tremblante de peur.). Georges : je dois avouer que tu as quand même gravi des échelons.Tu es passé de la petite mexicaine SDF à, épouse du grand gianis koucherrova.( dit il en souriant.). Anna: qu'est ce que vous me voulez ? pourquoi est ce que vous êtes là ?( demanda t'elle pétrifiée.). Georges : oh mais rien du tout.je suis juste venu rendre une petite visite à mon cousin chéri.et comme l'univers sait faire les chose ,je te retrouves ici.j'avoue que je suis quand même heureux de te voir.( dit il en la fixant.). il tendit sa main pour lui toucher le visage mais Anna lui frappa le bras. Anna: je vous ai dit de ne pas m'approcher.Restez loin de moi s'est compris( s'écria t'elle terrifiée.). Georges se mit à rire. Georges :hummm je crois que ça sera difficile d'exaucer ton voeux.ça sera très difficile,voir impossible de rester loin de toi car je vais venir vivre ici pour quelques temps.( dit il d'un air machiavélique.). Anna: quoi? c'est impossible.gianis ne vous laissera jamais vivre ici quand je lui dirai ce que vous m'avez fait.quand il saura que vous avez assassiné mon père, il vous tuera vous aussi.( s'écria t'elle de rage.). Georges : comme c'est mignon.tu t'attends à ce que ton prince charmant vienne venger la mort de ton i***t de père? je suis desolé de te decevoir car cela n'arrivera pas.il ne saura jamais rien de ce qui s'est passé.tu sais pourquoi ? parce-que ni de toi ,ou de moi ne lui diront.( dit il d'un air amusé.). Anna: parlez pour vous,parce-que dès que gianis traversera le pats de cette porte,je lui dirai le monstre que vous êtes.( s'écria t'elle.). Georges bondit sur elle et lui saisit la mâchoire. Anna: lâchez moi.( dit elle en se débattant.). gianis: tu ne vas rien dire du tout.si je dis que tu ne vas rien dire alors,tu ne diras rien c'est clair?( dit il froidement avec un regards sombre.). Anna:si vous voulez me faire taire, vous allez devoir me tuer moi aussi comme vous avez tué mon père.( dit elle froidement en le fixant droit dans les yeux.). Elle voulait soutenir son regards.elle en avait marre d'être la victime qu'on tétanise tout le temps.elle en avait assez d'avoir peur.elle voulait l'affronter. Georges : très bien .je te tuerai alors avec plaisir.mais avant ,tu Sais ce que je ferai ? j'egorgerai ton mari sous tes yeux.et je suis sûr que ça sera assez facile à faire puisque gianis a une confiance aveugle en moi.cet imbécile méfiera jamais de moi.ensuite je t'ouvrierai le ventre ,et je t'enleverrai ce truc que tu portes.et après seulement ça que je te tuerai après t'avoir v***é comme une catin.et tu sais très bien que j'en suis capable n'est ce pas ?( dit il froidement en la fixant d'un regards meurtrier.). le coeur d'Anna rata un battement.Elle était si terrifiée qu'elle se mit à vomir.Elle courut pour aller s'abriter dans la douche.Georges se leva et se dirigea vers la sortie. Georges : à très bientôt chère belle soeur.( dit il avec sarcasme.). puis il sortit de la pièce.Anna s'effondra en pleure sur les toilettes.Elle était en plein dilemme.elle ne savait pas vraiment quoi faire.devrait elle dire à gianis la vérité sur son cousin au risque de les mettre en danger? elle ne pouvais pas faire une chose pareille.mais comment allait elle vivre sous le même toit avec l'homme qui avait tué son père? comment allait elle surpporter de le voir tous les jours? c'était trop dur pour elle.Elle ressentait une énorme pression dans sa poitrine qu'elle n'arrivait pas à supporter.Et son corps avait décidé de bien le lui faire savoir ,puisqu'elle n'avait pas arrêté de vomir.gianis entra dans la salle de bain et se précipita vers elle. gianis: qu'est ce qu'il y a .tu fais encore un malaise? je vais rappeler le docteur James.( dit il inquiet en sortant son téléphone.) Anna: non pas la peine sava .je vais bien.( dit elle pour essayer de le rassurer.). gianis: tu t'es vu? mon coeur tu n'as pas l'air d'aller bien.( dit il en se rapprochant d'elle.). Anna: ça va je t'assures.j'ai juste besoin d'un bon bain froid.et après ,ça ira .je t'assures.( dit elle avec un faux sourire.). gianis la fixa un moment peu convaincu.puis il lui toucha le front pour prendre sa température. gianis: très bien .je vais t'aider à prendre ta douche.mais si jamais quelques chose cloche,je t'emmène à l'hôpital.et ce n'est pas à discuter.( dit il en lui caressant les cheveux.). Anna: c'est d'accord. après le bain,gianis porta sa femme jusqu'à son lit et la posa délicatement dessus.Puis ,il s'assit à côté d'elle. gianis: Anna?( dit il en la fixant.). Anna: hum? gianis: qu'est ce qu'il y a ? je ne t'avais jamais vu aussi terrifiée.on aurait dit que tu as vu un fantôme.dis moi ce qui se passe ma chérie.( dit il en la regardant droit dans les yeux.). Anna détourna le regards.Elle était sur le point de mentir à gianis.et elle ne voulait pas qu'il le lise dans ses yeux. Anna: il ne se passe rien.j'ai juste fait un malaise ,c'est tout .mais ça va mieux.( dit elle.). gianis :c'était plus que ça.on aurait dit que quelque chose te terrifiait.le docteur james a dit que tu as fait une crise de panique.et les crises de panique ne se declanchent pas pour rien alors dis moi ce qu'il y a ma cherie.( demanda t'il.). Anna: je t'assures que ce n'est rien.ça m'arrives souvent de faire des crises comme ça.ce n'est pas anodin tu sais.arrêtes de t'inquiéter je vais bien.( dit elle en entortillant ses doigts.). gianis leva son menton pour la forcer à le regarder. gianis: tu es sûre que tu dis la vérité ?( demanda t'il dubitatif.). Anna: oui! je t'assures que c'est vrai.( dit elle). gianis: tu me dirais si jamais quelque chose n'allait pas n'est ce pas ? Anna: oui.bien-sûr que oui.( dit elle avec un faux sourire.). elle avait tellement envie de tout lui avouer,mais elle ne pouvait pas.elle ne voulait pas risquer de mettre son mari en danger,ni son futur bébé.et si pour ça elle devait supporter la présence de ce porc de Georges.Elle le ferait.gianis qui n'était pas très convaincu,fixa sa femme sans rien dire.il savait que quelque chose n'allait pas chez elle.même si Anna lui avait dit que tout allait bien.il ressentait le contraire.Et il comptait découvrir ce que c'était. gianis: d'accord.si tu le dis.alors je te crois.mais ne me fais plus peur de la sorte.( dit il en posant un léger b****r sur sa bouche.). Anna: c'est promis . il la serra très fort contre lui,et ils s'endormirent tous les deux.mêmes si en vrai Anna elle n'allait pas fermer l'oeil de la nuit...... le lendemain matin,Anna se réveilla avec un doux petit dej au lit préparé par son mari.gianis avait en effet décidé de prendre quelques jours de congés pour prendre soin de son épouse. gianis: allez vas y régales gouttes.et dis moi comment tu trouves mes pannacakes.( dit il tout joyeux.). Anna n'avait pas vraiment faim.mais elle décida de faire l'effort de manger pour faire plaisir à son mari. Anna: c'est très bon.merci chéri.( dit elle.) gianis: c'est moi qui te remercie de faire partir de ma vie mon coeur.( il posa un b****r sur son front.). Anna esquissa un petit sourire. gianis: euhh mon coeur.je dois te parler d'un truc.( dit il.). Anna: vas y .( dit elle.). gianis: en fait Georges a demander à rester avec nous au manoir le temps de son séjour.alors je voulais te demander ton avis. le coeur d'Anna rata un battement.Elle s'attendait effectivement à ce que gianis lui en parles .mais maintenant que c'était fait ,elle se rendit compte que c'était réel.elle allait desormais cohabiter avec le meurtrier de son père.et ça la terrifiait tellement qu'elle n'avait pas su cacher son non enchantement.ça se voyait à des kilomètres que ça ne lui fesait pas plaisir.et gianis lui aussi le remarqua. gianis: c'est juste une proposition hein ma chérie.si t'es pas d'accord,il ne viendra pas sans aucun problème.t'es pas obligé d'accepter si sa présence te met mal à l'aise.( dit il.). Anna: non ce n'est pas ça.bien-sûr qu'il peut venir.ça nous fera de la compagnie.( dit elle pour essayer de le rassurer.). même si elle même n'était pas rassurée du tout.elle était plutôt horrifiée à l'idée d'habiter avec ce monstre.mais avait elle le choix? gianis: tu es sûre ? je ne veux pas que tu te sentes obligée d'accepter.( dit il dubitatif.). Anna: non .je t'assures que ça va .( dit elle.). gianis: très bien .alors je vais l'appeler pour le lui faire savoir.( dit il.). gianis sortit son téléphone et composa le numéro de Georges.soudain Anna posa sa main sur la sienne. Anna: attends?( dit elle paniquée.) gianis: qu'est ce qu'il y a?( demanda t'il confus.). Anna: euhh tu fais confiance à Georges?je veux dire tu es sûr qu'il est digne de confiance.( demanda t'elle.). gianis: bien-sûr ma chérie.Georges est l'une des personne en qui j'ai le plus confiance.sinon je ne le laisserai pas t'approcher.mais pourquoi tu demande ça ?( demanda t'il.). Anna: euh c'est que que en fait je.... avant qu'elle n'eu finit sa phrase,George rentra à l'improviste Georges: bonjour belle soeur.( dit il en la fixant d'un air malicieux.). le coeur d'Anna rata un battement gianis: eh mon pote ,j'étais sur le point de t'appeler.( dit il.). Georges : ah bon? gianis: oui.je voulais te dire que tu pouvais emménager.ma femme est d'accord. Georges : ah wai? je dois donc remercier ma chère belle soeur.merci beaucoup Anna.( dit il en lui tendant la main.). Anna hésita un moment,puis finit par lui serrer la main.elle la retira aussitôt. Anna: euh je vais au toilettes.( dit elle .). puis elle se leva ,et couru se réfugier dans sa salle de bain. gianis: anna est-ce que ça va?( demanda t'il de l'autre côté de la porte.) Anna: oui ça va.j'ai juste besoin de me rafraîchir un instant.( dit elle.). gianis:tu as besoin de quelques chose? Anna: non .ça va merci. gianis: très bien.Georges et moi sommes dans mon bureau d'accord ? Anna : très bien .( s'écria t'elle.). les deux hommes sortirent de la pièce laissant Anna seule dans son désarroi.la jeune femme fondit en larme et se mit à pleurer.Elle avait essayé d'être forte et de prendre sur elle ,mais elle n'y arrivait pas.c'était plus fort qu'elle.cet homme la degoutait et l'horrifiait au plus haut point.Le simple fait de le voir provoquait en elle d'horribles sensations.et maintenant elle allait devoir habiter avec lui.à croire qu'elle vivait son pire cauchemar.la seule différence,c'est que là ,elle ne pouvait pas se réveiller puisque c'était la réalité.une réalité bien amer,car elle souffrait beaucoup.Et le pire c'est qu'elle ne pouvait même pas en parler à son mari.Après avoir vidé tout son chagrin,Anna prit un bain,et sortit de la douche.mais alors quelle passait le pats de la porte,elle fut plaquée contre le mur d'une telle violence qu'elle poussa un hurlement. Georges : tu la fermes!( dit il froidement en lui tenant la bouche.). Anna essaya de s'enfuir,mais Georges la saisit par la taille Anna: lâches moi.( dit elle en se débattant.). Georges : je t'ai dis de la fermer.( dit il en lui tenant fermement la mâchoire.). Anna: lâches moi stp tu me fais mal.( dit elle tremblante comme une feuille.). Georges :qu'est ce que tu comptait dire tout à l'heure à gianis avant que je ne vous interrompt.( dit il.). Anna: je...je ne vois pas de quoi tu parles.( dit elle.). Georges : petite s****e ne te fou pas de ma gueule.tu crois que je me suis pas rendu compte que tu voulais lui dire toute la vérité sur l'histoire de ton père ?( dit il furieux.). Anna : non je te jures que je n'ai rien dit.( dit elle terrifiée.). Georges : tu as intérêt à faire ce que je te dis.ceci est ton dernier avertissement.essaie encore une fois de jouer la maligne avec. moi ,et tu verras.( dit il .). puis il lui lâcha le bras et sortit de la pièce.il prit son téléphone et lança un appel. Georges : allô ma beauté,tout se passe comme prévu.je vais emménager aujourd'hui chez les koucherrova.( dit il.). Sofia:je dois avouer que tu a été assez efficace.je ne pensais pas que ça se ferait aussi facilement.( dit t'elle à l'autre bout du fil.) Georges :ça été assez facile je l'avoue.cet imbécile de gianis a une confiance aveugle en moi.il ne me refuse jamais rien.( dit il.). Sofia: mais tu es sûr que cette g***e d'Anna ne vas pas finir par te dénoncer auprès de gianis sur l'histoire de son père ?( demanda t'elle.). Georges : oh ne t'en fais pas pour ça.je m'en suis parfaitement occupé.elle n'osera rien dire .je t'en donnes ma parole.( dit il.). Sofia: c'est parfait.maintenant nous allons attaqué la seconde partie de notre plan. Georges : je suis impatient de foutre le bordel dans cette maison...........

Read on the App

Download by scanning the QR code to get countless free stories and daily updated books

Free reading for new users
Scan code to download app
Facebookexpand_more
  • author-avatar
    Writer
  • chap_listContents
  • likeADD